Vous êtes ici : Le guide du Crédit > Crédit Immobilier > Crédit immobilier sans avoir à déplacer tous ses comptes

Crédit immobilier sans avoir à déplacer tous ses comptes

La loi PACTE a supprimé l’obligation pour les clients de domicilier leurs salaires auprès de la banque prêteuse. Il est donc possible de souscrire un crédit immobilier sans avoir à déplacer tous ses comptes.

Les emprunteurs ne sont pas tenus de faire verser leurs salaires dans la banque chargée de leur crédit immobilier. Toutefois, en pratique, il peut s’avérer difficile de négocier un prêt sans avoir de revenu régulier versé chaque mois sur un compte domicilié dans l’organisme prêteur.

Domicilier ses revenus dans la banque prêteuse, un élément de négociation

Jusqu’en 2017, les établissements bancaires pouvaient réclamer la domiciliation des revenus dans le cadre de la négociation commerciale. La durée de la domiciliation était limitée à 10 ans en contrepartie d’un avantage (absence de frais de dossier, taux réduits…). Dorénavant, conformément à la loi PACTE, les consommateurs peuvent faire jouer la concurrence en choisissant de souscrire un crédit immobilier dans un établissement différent de celui où se trouve leur compte courant. La domiciliation bancaire est donc intégrée à la négociation commerciale.

La situation de domiciliation de revenus dans le cadre d’un crédit immobilier manque cependant d’un encadrement législatif. En effet, la loi PACTE a uniquement abrogé les mesures d’encadrement instaurées depuis 2018. Par conséquent, les clauses de domiciliation ne sont ni interdites ni autorisées. Il revient à la Commission des clauses abusives de juger si une clause est déséquilibrée ou non.

Ainsi, si rien n’oblige un emprunteur à domicilier ses revenus au sein de la banque prêteuse, cette pratique peut être utilisée pour obtenir un taux de crédit plus faible, des frais bancaires réduits ou encore l’annulation des pénalités de remboursement anticipé (IRA).

Négocier son prêt immobilier : les autres arguments clés

Si vous ne souhaitez pas domicilier vos revenus dans l’établissement prêteur, vous pouvez faire valoir d’autres atouts afin de bénéficier de conditions de financement avantageuses.

Un apport personnel élevé

S’il est aujourd’hui possible d’emprunter sans apport personnel, les emprunteurs qui sont en mesure d’injecter une somme conséquente permettant de couvrir les frais de notaire et les frais de garantie sont bien perçus par les banques et peuvent plus facilement obtenir une réduction de taux. L’apport personnel peut être constitué à partir de votre épargne, de vos économies personnelles, de la revente d’un bien ou encore d’un héritage.

Un taux d’endettement faible

Le taux d’endettement est déterminé par la différence entre vos revenus et vos charges financières sur le mois. Si vous justifiez d’un taux d’endettement inférieur à 33 %, n’hésitez pas à mettre cet argument en avant pour négocier votre crédit immobilier.

Avoir des revenus importants

Des revenus élevés ou la possession d’un patrimoine important peuvent jouer en votre faveur lors de la souscription. Effectivement, votre reste à vivre doit être suffisant pour vous permettre de payer vos charges courantes.

Passer par un courtier immobilier

Si vous souhaitez contracter un prêt immobilier sans avoir à déplacer tous vos comptes, vous pouvez faire appel à un courtier. Ce professionnel dispose d’un large réseau de partenaires et peut vous trouver une offre avantageuse. Sa connaissance du marché lui permet de vous apporter des conseils personnalisés et de répondre à vos questions éventuelles concernant la demande de financement.

Ainsi, il est possible de faire valoir de nombreux arguments pour convaincre la banque de vous accorder un prêt immobilier sans domiciliation bancaire.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers