Vous êtes ici : Le guide du Crédit > Crédit Immobilier > Prêt immobilier pour une construction de maison

Prêt immobilier pour une construction de maison

Acheter ou faire construire une maison nécessite de souscrire un prêt immobilier, éventuellement en complément de son épargne. Quelle solution de financement choisir ?

Vous souhaitez faire construire votre logement ou l’agrandir ? La question du financement de ce projet se pose. En effet, le crédit immobilier est soumis à quelques contraintes qui s’accentuent dans le cas de la construction. Zoom sur les différents types de crédit qu’il est possible de souscrire pour faire construire une maison.

Le prêt bancaire en cas d’auto-construction

La solution la plus classique pour financer la construction d’une maison est le prêt bancaire pouvant être remboursé sur une durée maximale de 30 ans. Cette solution est à privilégier dans le cas d’une auto-construction.

Pour accorder ce crédit, la banque s’assurera que votre taux d’endettement ne dépasse pas 33 % de vos revenus mensuels et vous imposera de souscrire une assurance emprunteur. Rappelons que, depuis l’entrée en vigueur de la loi Lagarde, vous n’êtes plus contraint d’opter pour l’assurance de groupe proposée par l’établissement prêteur. En effet, il est possible de souscrire une assurance de prêt externe proposant des garanties au moins équivalentes. Par ailleurs, la loi Hamon permet de changer d’assurance dans les 12 mois suivant la signature de l’offre de crédit.

Construction d’une maison : quelles sont les aides de l’Etat ?

A côté du prêt bancaire classique, il existe des prêts réglementés dont les conditions sont encadrées. Parmi eux, on trouve :

Le Prêt à taux zéro (PTZ)

Le PTZ permet de financer une partie de l’achat de votre future résidence principale. Ce prêt est accordé aux personnes qui ne sont pas propriétaires de leur domicile et dont les revenus ne dépassent pas un niveau maximum.

Le Prêt action logement (ex-1 % Logement)

Action Logement propose aux salariés ou anciens salariés de certaines sociétés du secteur privé des prêts immobiliers à taux réduits pour les aider à financer leur projet de construction de maison. Ceux-ci peuvent financer jusqu’à 30 % du coût total, dans la limite de 7 000 à 25 000 euros selon la zone géographique. Ils peuvent donc compléter un prêt principal ou un apport personnel.

Une exonération de taxe foncière pendant 2 ans

Les particuliers qui font construire une maison d’habitation peuvent bénéficier d’une exonération de taxe foncière pendant 2 ans. Il faut pour cela déposer une déclaration modèle H1 auprès du centre des impôts foncier dans les 90 jours qui suivent l’achèvement du bien.

Le Prêt accession sociale (PAS)

Ce prêt immobilier est accordé aux personnes ayant des revenus modestes. Il doit servir à devenir propriétaire de sa résidence principale ou à aider le propriétaire à y entreprendre des travaux. Pour obtenir un PAS, vos ressources ne doivent pas dépasser un certain montant fixé selon la localisation de votre logement et le nombre de personnes qui l’occupent.

Ainsi, de nombreuses solutions permettent de financer la construction d’une maison. Pour gagner du temps lors de l’octroi de crédit, n’hésitez pas à rassembler à l’avance les justificatifs susceptibles de vous être demandés par les différents organismes (pièce d’identité, justificatif de domicile, contrat de travail, derniers avis d’impôt, justificatif de situation familiale…). Plus un projet est préparé et réfléchi, plus il a de chances de se voir réaliser rapidement.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers