Vous êtes ici : Le guide du Crédit > Crédit Immobilier > Comment obtenir un prêt immobilier quand on a plus de 65 ans ?

Comment obtenir un prêt immobilier quand on a plus de 65 ans ?

Si les risques de santé et la baisse des revenus liée au passage à la retraite ont longtemps pénalisé les seniors souhaitant souscrire un prêt immobilier, la situation a sensiblement évolué ces dernières années.

Le marché du prêt immobilier senior connaît depuis quelques années un véritable essor, sa part représentant aujourd’hui près de 20 % des crédits immobiliers. De plus en plus de solutions sont proposées à ces profils souvent considérés comme à risques par les banques.

Crédit immobilier : quelles difficultés peuvent rencontrer les plus de 65 ans ?

Aujourd’hui, les seniors qui souhaitent obtenir un prêt immobilier font face à deux difficultés majeures. D’une part, la banque anticipe la baisse de revenue liée à l’arrêt de leur activité. D’autre part, l’assureur, souvent partenaire du prêteur, anticipe un accroissement des risques liés à l’âge. Cela explique pourquoi certains établissements bancaires se montrent encore réticents lorsqu’il s’agit d’octroyer un prêt à une personne de plus de 65 ans.

Ainsi, bien que la loi n’impose aucune limite d’âge pour contracter un prêt en vue d’une acquisition immobilière, les seniors peuvent rencontrer quelques difficultés au moment de la souscription. Heureusement, plusieurs solutions peuvent leur permettre de concrétiser rapidement leur projet.

Opter pour un emprunt court

La majorité des banques prévoient que la fin du remboursement du crédit immobilier doit avoir lieu avant les 80 ou 85 ans de l’emprunteur. Ceux qui décident de souscrire à l’âge de 65 ans devront donc rembourser leur prêt plus rapidement et idéalement justifier d’un apport personnel conséquent. Si l’âge influe sur la durée de remboursement du crédit, il n’impacte toutefois pas son taux. Autrement dit, les seniors ayant un dossier solide peuvent espérer bénéficier d’un taux d’intérêt attractif.

Nantir une assurance-vie

Un emprunteur âgé de 65 ans ou plus peut se voir accorder un prêt immobilier classique grâce à son assurance-vie. En effet, le nantissement d’une assurance-vie consiste à mettre en gage ce contrat pour sécuriser le crédit. Cette solution évite ainsi d’avoir à souscrire une assurance de prêt immobilier dont le coût peut être très élevé pour les demandeurs âgés ou à risques.

La mise en place du nantissement peut se faire en ajoutant un avenant au contrat d’assurance-vie ou par la rédaction d’un acte sous seing privé.

Des prêts immobiliers dédiés aux seniors

Deux types de prêts peuvent s’avérer intéressants passé l’âge de 65 ans : le prêt viager hypothécaire et le prêt hypothécaire cautionné.

Le prêt viager hypothécaire concerne les seniors qui sont déjà propriétaires de leur logement. Il consiste pour le prêteur à verser à l’emprunteur une rente durant sa vie et à se rembourser du montant du prêt en vendant son bien immobilier suite à son décès.

Le prêt hypothécaire cautionné repose sur le même principe que le prêt viager hypothécaire à la différence que l’emprunteur rembourse son crédit par mensualité comme dans le cadre d’un emprunt classique.

Vérifier son éligibilité à la Convention AERAS

La Convention AERAS (s’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) facilite l’accès au crédit aux personnes étant ou ayant été atteintes d’une maladie grave ou dont l’état de santé ne permet pas d’être assurées à une garantie standard. Pour bénéficier de ce dispositif, il faut être âgé de moins de 70 ans à la fin du remboursement du prêt et que la part assurée de celui-ci ne dépasse pas 320 000 euros.

Si aucune de ces alternatives ne vous permet de concrétiser votre projet d’achat, n’hésitez pas à vous tourner vers un courtier en crédit immobilier.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers