Vous êtes ici : Le guide du Crédit > Crédit Auto > Comment décrocher un crédit auto avec une promesse d'embauche ?

Comment décrocher un crédit auto avec une promesse d'embauche ?

Les banquiers ont tous malheureusement un point commun : en matière de crédit aux particuliers, ils apprécient la stabilité et les mots clé comme contrat à durée indéterminée, confirmé de préférence, fiches de paie et avis d'imposition sonneront toujours agréablement à leurs oreilles, car synonymes de profil d'emprunteur intéressant, c'est-a-dire moins risqué.

A contrario, tout ce qui est promesse d'embauche, période d'essai, contrat à durée déterminée ou encore contrat intermittent sonneront moins bien à leurs oreilles, car souvent synonymes d'irrégularité, et de facto plus risqués pour eux.

Comparateur Crédit Auto
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

La promesse d'embauche est-elle définitivement rédhibitoire ?

La bonne nouvelle est que non, la promesse d'embauche n'est pas définitivement rédhibitoire. Certaines banques regarderont davantage la stabilité de votre compte bancaire, vérifieront que vous revenus soient réguliers et que vous n'êtes pas à découvert en permanence. Ces banques seront ainsi moins exigeantes par rapport à votre stabilité professionnelle, et accorderont davantage d'importance à la régularité de vos revenus. Des revenus réguliers signifient pour eux que vous disposez d'une certaine capacité de remboursement et en ce sens, certaines banques seront plus enclines à vous proposer un financement pour l'acquisition d'un véhicule.

Néanmoins, il faut savoir que la plupart du temps, ces organismes estimeront qu'il sera plus risqué pour eux de vous proposer un crédit affecté, ils vous proposeront en lieu et place un crédit à la consommation, avec des taux d'intérêt plus élevés. Pour augmenter vos chances de décrocher un crédit à la consommation, ne soyez pas trop gourmand et demandez un montant raisonnable qui ne soit pas trop élevé par rapport à vos possibilités de remboursement, et ce, afin de rassurer votre banquier: il sera disposé à vous l'accorder, même avec une simple promesse d'embauche, voire avec un contrat précaire.

En cas de refus initial de votre banquier

Malgré la stabilité de votre compte bancaire, votre banquier n'a pas été convaincu et pourra vous opposer un refus, car la promesse d'embauche lui semble trop risquée, votre profil et stabilité professionnels trop aléatoires. À cet effet, rien ne vous empêche de quand même préparer votre dossier de demande de financement, dossier qui sera complété ultérieurement, en fonction de votre évolution professionnelle. Ce sera toujours autant de temps gagné jusqu'à la signature de votre contrat de travail, et cela permettra également à votre banquier de mieux suivre le sérieux de votre parcours professionnel. Donc ne considérez jamais un refus de votre banquier comme définitif, un changement mineur dans votre situation professionnelle pourra suffire à débloquer votre demande de prêt.

Solliciter un crédit à la consommation n'est jamais acquis d'avance. Pour augmenter vos chances, et cela est valable pour un crédit de n'importe quelle nature, veillez à présenter un profil professionnel stable et prenez également soin de votre compte bancaire, en évitant impérativement les découverts. Les banquiers ne prêtent pas forcément qu'aux riches, par contre ils ne prêteront jamais à des demandeurs qui ont du mal à boucler leurs fins de mois, pensez-y. Et enfin, n'oubliez pas qu'un crédit doit être remboursé, votre situation financière doit toujours vous permettre de faire face à vos traites mensuelles.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Partagez votre expérience !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : D8zTmV

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers